Accueil / conseils et astuces

Conseils et astuces pour économiser sur votre assurance emprunteur

Même si une assurance n’est pas obligatoire, elle fait partie des conditions imposées par la banque pour toute souscription de prêt. Sachez toutefois que les frais générés par une assurance emprunteur est loin d’être négligeable et constituent une grande partie du coût total du crédit. Pourtant, il existe des moyens simples et efficaces pour réduire au minimum cette charge et faire des économies de l’ordre de 5000 à 10000€ sur toute la durée du remboursement.

frais assurance emprunteur

La délégation d'assurance, votre meilleure option

Dans le bureau de votre banquier, ce dernier va soumettre une offre d'assurance, l'assurance de groupe. C'est l'assurance emprunteur par défaut que le banquier soumet à tous ses clients. En réalité, vous avez le choix, accepter son offre ou en trouver une autre. Les lois Lagarde et Hammon permettent dorénavant à l'emprunteur de souscrire une assurance individuelle, la délégation d'assurance. C'est une assurance indépendante que vous pouvez choisir librement.

Elle nécessite néanmoins l'acceptation du prêteur mais ce dernier doit motiver son refus. En règle générale, si les garanties sont équivalentes à celles proposées par le contrat de groupe, la délégation doit pouvoir passer.

Choisissez bien les garanties complémentaires à souscrire

Plus la couverture de l'assurance est large et plus son coût total est élevé. De façon générale, une assurance doit couvrir impérativement le décès et l'invalidité permanente et définitive. Les autres couvertures sont facultatives. Si vous êtes jeune et avez une santé en béton, il est inutile de souscrire une assurance invalidité partielle. Si votre entreprise ne connait pas de crise, l'assurance chômage est tout à fait superflue. Adaptez les garanties à votre profil pour réduire les frais autant que possible.

Mettez à profit les comparateurs d'assurance emprunteur

Comme pour votre recherche de crédit, il existe des outils performants qui proposent un service sur mesure, les comparateurs. Ils vous permettent d'évaluer les offres en fonction du taux annuel effectif d'assurance et vos besoins réels de couverture. Il ne faut pas oublier que les frais d'assurance peuvent gonfler considérablement le TAEG, taux composés du taux d'intérêt de base qui peut être à taux fixe, taux variable ou taux semi-fixe, les frais du notaire pour la constitution d'hypothèque ainsi que les frais annexes comprenant les frais d'assurance.

D'autre part, il est tout aussi essentiel de réaliser une simulation d'assurance de prêt pour savoir si le taux d'assurance souscrite est en adéquation avec votre capacité de remboursement et votre situation financière réelle. Vous évitez ainsi les mauvaises surprises pour le montant des mensualités à supporter.

Utilisez votre droit de réflexion et de résiliation

La loi Hammon vous donne la possibilité de résilier votre contrat d'assurance pendant les 12 mois qui suivent la signature de celui-ci. Vous pouvez à tout moment décider de remplacer votre assurance si vous trouvez une offre moins chère. De plus, depuis 2017, la loi SAPIN 2 permet à tous de changer d'assureur tous les ans. A chaque anniversaire de l'assurance, vous avez la possibilité de soumettre une autre offre d'assurance. Cela vous permet de trouver de meilleurs tarifs à chaque fois.